Associazione Italiana
Studi Psicopatologie
dell'Espressione e Arteterapia

En travaillant avec des enfants et des préadolescents en art thérapie

Intervention au colloque

3 juillet 2010 - ARLES

Je vous raconte une histoire (dédiée à l'enfant qui est en vous même):

…. Il y avait une fois un Village, grand, grand , grand , sans frontières, sans les murs d'enclos, où les maisons n'avaient pas de toits parce qu'il ne pleuvait jamais, il ne faisait pas froid et il n'avait jamais neigé. Les gens qui habitaient dans ce Village utilisaient les maisons sans toit pour garder les chaussures et la nourriture nécessaire à vivre, mais ils ne les utilisaient pas pour y dormir ou y manger; chaque jour, en y étant beaucoup beaucoup de place pour tous, ils exploraient des nouvelles places où se reposer et se réunir pour manger ensemble. La chose la plus importante qu'un habitant de cette terre avait c'étaient ses chaussures, la chose unique vraiment utile pendant le jour pour se permettre d'explorer beaucoup de place et la nuit pour préserver les pieds des attaques d'insectes venimeux. L'animal unique dont ils avaient vraiment peur était celui-là! tous les autres fauves terrestres et aquatiques tournaient tranquilles sans se donner embarras et en jouissant de la terre et de ses fruits, qui semblaient ne finir jamais…

Lire la suite...

La corporéité dans les ateliers d'art thérapie pour enfants1 de l’âge scolaire

Pendant la préparation de ce colloque ma pensée s’est arrêtée à plusieurs reprises sur la question du dialogue bilingue, à la difficulté de rencontrer nos amis français de Profac en ne connaissant pas bien leur langue, combien de fois aurais-je eu besoin d’un interprète pour leur communiquer quelque chose, spontanément !

Le sens de l’incapacité, de communication limitée, de frontière, pour rester dans le sujet, m'a renvoyée à une émotion très connue et vécue en réalité dans bien d'autres situations : dans les relations avec les patients, et en particulier avec les enfants.

Lire la suite...

Intervention de Laura Grignoli, Arles 2 luglio 2011. Est-ce qu'il y a encore de la place pour le désir?

Avant de passer au cœur du sujet de cette rencontre j'entends juste de commencer d'une introduction que pour les présents, pas préposés aux travaux , est nécessaire. L'introduction concerne l'entrée dans le monde du symbolique. Si nous ne comprenons pas ce passage nous ne comprendrions pas l'importance de l'art thérapie non plus.

Avoir un nom: en celui-ci le passage consiste exactement à l'état humain. Si on devait définir en quel moment l'homme devient humain, nous dirions qu'il est dans le moment dans lequel, bien que peu il entre dans la relation symbolique

Lacan définit ainsi le passage de l'etat biologique à l'etat humain, un Nom, un Signifiant Le nom qualifie un Sujet dans l'ordre du Symbolique, dans l'ordre du langage.

Lire la suite...

Les nouvelles formes de symptomes et l’art thérapie

Les nouvelles formes du symptôme et l'art thérapie

Intervention de Laura Grignoli

Arles 3 juillet 2010

Où il y a création existe un endroit pour concevoir des pierres

qui parlent et pour comprendre leur idiome incommunicable

Aurez-vous un peu de patience pour qu’avant de parler du sujet de ce colloque, je m’étende un peu sur un discours visant à clarifier pourquoi l’art-thérapie peut être proposée à ceux qui souffrent de malaises de notre époque. Je voudrais montrer, si j'y parviens, qu'aujourd'hui cette pratique thérapeutique est efficace pour la plus grande partie des nouveaux symptômes que les gens qui s'adressent à nous présentent. Même s’ils ne le savent pas.

Lire la suite...

Prétextes d'art à l'école

L' école dans laquelle j'ai travaillé pour plusieurs décennies, davantage comme professeur puis comme psycho-pédagogue, m'a permis de proposer l'art thérapie à ces enfants là qui vivaient secondairement ou passivement l'expérience scolaire, aussi à des élèves qui présentaient des niveaux différents de handicap, forcés à naviguer dans l'océan de l'expérience quotidienne, parfois en manifestant de ne pas avoir complètement assimilé les apprentissages si pas épisodiquement . Telle expérience avec les enfants dans l'école m'a aidé à confirmer l’idée selon laquelle dans les dessins spontanés émergent des peurs, des fantaisies, des pensées et des pressions intérieures et extérieures qui révèlent de manière surprenante les points-force et de faiblesse du Moi, des mécanismes défensifs normaux et pathologiques et d'autres aspects significatifs de l'identité.

Lire la suite...

Rendez-vous parmi les images

Conference de Laura Grignoli à Colmar (Alsace)

Bonsoir à tout le monde…

C’est un grand honneur et j'éprouve une très grande émotion en me trouvant dans ce milieu d'art, entourée des œuvres d'artistes si enclins à s' interroger et à jouer avec l'imaginaire, tels queles surréalistes et les Dadas.

L'exploration de l'inconscient pousse les artistes, mais aussi les patients qui s'approchent à l'art-thérapie, à retirer leur rationalité, à faire des assemblages dissociés, à créer des compositions absurdes, à tenter de transférer visuellement la pensée.

Lire la suite...

Per associarti e per accedere ai corsi puoi pagare con

paypal
scegli cosa pagare